Le Mot de l'Oenologue - Le Mitis mûr et doux

par l'Oenologue Actualité

MITIS adjectif latin signifiant mûr et doux 

Le 17 janvier dernier, nous avons récolté le 25ème millésime de notre Amigne Grain Noble ConfidenCiel, le MITIS 2016. C’est déjà une histoire et une belle histoire !

Ella a germé dans l’esprit pionnier de Jean-René Germanier, lorsqu’il a imaginé que l’Amigne de Vétroz avait un potentiel pour faire un grand vin liquoreux.

En 1991, la première pressée est faite sur une Amigne passerillée, puis fermentée et élevée 12 mois en barriques bordelaises neuves.

En 1992, peu satisfait du résultat, il décide de presser du raisin gelé, afin de trier les baies surmaturées par le froid. La technique se révèle bien meilleure et le vin beaucoup plus complexe et équilibré.

C’est en 1997 que nous décidons d’intégrer la Charte Grain Noble ConfidenCiel, convaincus que l’expression du terroir et la qualité pourraient encore s’améliorer. Dès lors, les vendanges se passent en décembre voire en janvier, lorsque l’Amigne atteint environ 150°Oe. Le raisin est pressé en grappes entières après une nuit de macération, pour extraire les incroyables arômes qui se trouvent dans la peau brunie et flétrie par le botrytis et les gelées successives. Le moût est ensuite mis en fûts de chêne neufs pour un élevage sur lie avec bâtonnage durant 24 mois.

Pour avoir dégusté les plus vieux millésimes, je peux vous affirmer que ce vin est immortel. Il est l’expression d’un cépage valaisan rare, en parfaite harmonie avec son terroir de prédilection Vétroz, son climat sec et son sol si particulier, composé de schistes.

Richard Riand, Oenologue

 

A propos du MITIS 2014

Un millésime qui reflète la puissance et l’équilibre.
Il charme par sa robe d’un jaune paille intense et brillant. Le nez complexe s’exprime à travers des notes de confiture d’orange et d’ananas grillé.
La bouche structurée et onctueuse dévoile un fruit expressif, accompagné de notes empyreumatiques discrètes.
On lui reconnait sa finesse habituelle avec sa finale longue, fraîche, ponctuée par des notes de coings dorés au soleil.

Se procurer le MITIS

 

A propos de l'Amigne par le Dr José Vouillamoz

L'Amigne a été mentionnée vers la fin du 17ème siècle entre Sierre et Sion, avant de s'établir à Vétroz qui est devenu sa terre de prédilection (on y trouve le 70% des surfaces d'Amigne au monde). Bien qu'ayant le Savagnin Blanc (Heida ou Païen en Valais) et le Gouais Blanc comme possibles grands-parents, l'Amigne est orpheline. Sa supposée origine romaine ne repose sur aucun élément sérieux.

Indigène, cépage blanc, 42 Ha (0.3% de la production suisse)