150 nuances de vins

par Fabienne Rosset (Femina) Actualité

Début septembre 2016 à Sierre, les amoureux des cépages suisses se réunissent autour d’un verre au salon Vinea. Nos bonnes raisons d’aller y faire santé.

La diversité

Six régions, 150 producteurs. Merlot du Tessin, chasselas du Pays de Vaud, gamay genevois, pinot noir de la région des Trois-Lacs, riesling-sylvaner de Suisse alémanique… sans oublier la petite arvine, le cornalin et l’humagne valaisans! Chaque année, le salon Vinea se targue de sélectionner avec soin 150 producteurs suisses. De quoi faire de jolies découvertes ou confirmer ses préférences en la matière.

Le bio

Tendances, les vins bio (voire même biodynamiques) commencent à squatter les cartes des restaurants et sont réclamés par toujours plus de consommateurs. Mais où en est la production suisse? Une conférence gratuite – mais sur inscription – intitulée «Vins bio, une opportunité pour la Suisse?» invite les professionnels comme les amateurs à réfléchir sur le sujet, le vendredi 2 septembre 2016 dès 8 h 30 à la HES-SO Valais.

Les coups de cœur

A chacun le sien, bien sûr. Difficile de désigner un favori parmi les nectars proposés. Mais si vous êtes fans de cépage, pour faire local, on vous conseille L’Amigne Grand Cru du domaine Jean-René Germanier, à Vétroz. Parce que le délicieux breuvage est dans l’air du temps, et classé dans le top 15 des meilleurs vins bio suisses. Et parce qu’on était déjà fan de sa syrah du Valais, la Cayas.