Le Mot de l'Oenologue - Le Champmarais Reserve 2011

par L'oenologue Actualité

Le Mot de l'Oenologue - Le Champmarais, un projet d'exception

Lorsque nous avons replanté l'hectare qui compose la parcelle de Champmarais en Cornalin, il y a 15 ans de cela, nous avons décidé d'en faire un vin pacellaire, ou ce cépage pourrait s'exprimer sur un terroir précis. Nous avons fait de cette parcelle une sorte de laboratoire pour expérimenter  des méthodes viticoles et oenologique nouvelles. A la vigne nous avons utiliser l'enherbement pour maitriser au mieux la vigueur et produire ainsi des raisin à la maturité homogène et au baies petites et régulières. Ensuite à la cave, nous nous sommes inspirés d'une vinification en "barrique ouverte" afin de donner au Cornalin de Champmarais un grand potentiel de garde. En effet, comme le raisin fermente directement dans le fût neuf, l'extraction des tannins se fait simultanément entre le bois et le raisin. Cela permet d'obtenir beaucoup plus de masse tannique mais sans l'astringeance d'une extration trop intense. Puis un long élevage de 2 ans apporte au vin beaucpoup de complexité. Actuellement nous proposons le 2011, qui présent un type très particulier avec des notes qui rappellent l'amarone et une puissance en bouche impressionnante qui se prolonge en fraicheur et en fruité.

 

A propos du Cornalin par le Dr José Vouillamoz

Appelé traditionellement Rouge du Pays, ce vieux cépage du Valais (Suisse) a été rebaptisé Cornalin en 1972, en empruntant le nom d'un cépage du Val d'Aoste. Emprunt manifestement prémonitoire, puisque le test ADN a démontré qu'il s'agit d'un croisement naturel entre deux cépages valdôtains, le Petit Rouge et le Mayolet. Né au Val d'Aoste, il a probablement été introduit en Valais il y a fort longtemps par le Grand-Saint-Bernard, alors qu'il a disparu dans sa vallée d'origine. Au bord de l'extinction en Valais, il a été sauvé par une poignée de passionnés dans les années 1970, si bien qu'il est devenu aujourd'hui le rouge emblématique du Valais où il est exclusivement cultivé. Difficile à la vigne, avec des rendements variables, le Cornalin donne des vins colorés, fruités et juteux, avec des tannins soyeux et une amertume positive.

Noms associés : Rouge du Pays (Landroter)